Quand l’invention de la machine semoir permet d’augmenter considérablement les rendements

La machine semoir a vu le jour au début du XVIIe siècle. Depuis sa création et sa mise sur le marché, elle est devenue un outil indispensable aux agriculteurs. En effet, en plus d’alléger la tâche de ces derniers, cette machine permet aussi d’améliorer le rendement de la production, d’autant plus que le semis est une étape cruciale dans l’agriculture. La qualité et la quantité de la production en dépendent totalement. S’équiper correctement est ainsi indispensable si l’agriculteur ne veut pas courir à sa perte. Le semoir figure parmi les matériels indispensables à avoir.

Le fonctionnement de la machine semoir

Le semoir est un matériel agricole permettant de répartir les graines de façon régulière et à la profondeur voulue, selon les besoins. La machine semoir est principalement constituée d’une trémie qui reçoit les graines, d’un système qui permet de les transférer et de les distribuer, et d’un mécanisme qui permet de les mettre dans le sol. Grâce aux avancées technologiques, de plus en plus de réglages peuvent être effectués. Ainsi, il est actuellement possible de régler l’espacement, la densité et la profondeur du semis.

Les avantages d’utiliser une machine semoir

Le semis est l’étape qui marque le début de la culture, quelle que soit la nature des graines semées. Un bon semis assure ainsi une bonne récolte. Autrefois, avant que la machine semoir n’ait fait son apparition, le semis se faisait à la main, ne laissant les graines germer qu’en surface.

Mais grâce à cette machine révolutionnaire, cette étape peut être automatisée. Les graines peuvent alors être mises en terre à la bonne profondeur, afin d’optimiser les récoltes. La régularité de la culture facilite aussi le suivi de l’évolution de la culture. En investissant dans cette machine, l’agriculteur peut ainsi optimiser les performances de son exploitation agricole. Il gagne du temps et le taux de germination augmente.

Les différents types de semoirs sur le marché

Chaque type de culture nécessite une méthode de semis différente afin d’obtenir un bon rendement. Ainsi, plusieurs types de semoirs existent afin de répondre à un maximum de besoins. Il est alors indispensable de choisir la machine à utiliser, selon le type de semences et la manière dont il faut les mettre dans le sol. Les fabricants proposent cinq types de semoirs selon la technique de semis : le semoir pneumatique, le monograine, le manuel, celui à la volée, et le planteur. Choisir la machine adaptée à la culture à implanter favorise des rendements plus élevés.

Agriculteurs : où se fournir pour les pièces techniques de vos machines agricoles ?
Moissonneuse-batteuse : investir dans une machine neuve ou d’occasion ?